🏠 en conseil métropolitain
📌 11 mars 2024
#mobilité #voies lyonnaises #8 # Ouest lyonnais

Voie lyonnaise 8 de l’Ouest lyonnais

Quand le dogmatisme l’emporte sur le pragmatisme

L’exemple de la voie lyonnaise N°8 et de ses aberrations est édifiant.

Ce qu’on entend à Charbonnières-les-Bains, mais aussi à Tassin

Alors qu’on voulait simplement 1 voie réservée aux bus et une amplitude de l’offre pour ne plus prendre notre voiture, voici où nous en sommes aujourd’hui :

  • Un budget de 16,6 millions €
  • 2,5 km pour juste un tronçon
  • Aucune liaison en amont ni en aval
  • Déjà 2 ans de travaux et encore plus de 6 ans de travaux à venir
  • Des embouteillages tous les jours
  • 1 dégradation importante de la qualité de l’air et du niveau de bruit
  • 1 impact financier conséquent pour les finances communales (végétalisation, éclairage public)

Prendre en compte les spécificités des territoires

Dans l’Ouest lyonnais, à l’évidence, compte tenu du relief et de la sociologie des communes, le vélo ne peut pas être autant développé que dans les territoires de la Métropole sans dénivelé.

Il faut donc pouvoir apporter des aides pour l’acquisition de vélos à assistance électrique, au delà des aides actuelles basées sur le revenu fiscal.

Il faut aussi développer l’offre de transports en commun… et tout de même laisser une place à la voiture.

Pour une politique des territoires plus égalitaire

Par ailleurs, s’agissant des vélos, on peut se demander pourquoi l’Ouest lyonnais ne dispose pas de :

  • ateliers de réparation
  • stations vélo’v
  • opérations de sensibilisation réalisées par les associations cyclistes

C’est Séverine Fontanges, conseillère municipale de Charbonnières Les Bains et conseillère métropolitaine, qui a porté la voix de notre groupe en conseil métropolitain du 11 mars 2024.